Cartographier les récits de vie d’exilés rwandais pour mieux les écouter

18:00 - 20:00
Auditorium du Musée d'Aquitaine 20 Cours Pasteur 33000 Bordeaux

Dans le prolongement des séminaires et publications de l’atelier transversal McMo (Analyse critique des métrologies de l’espace), l’UMR Passages organise, en partenariat avec l’Université Bordeaux Montaigne, un cycle de conférences au Musée d’Aquitaine de Bordeaux. Baptisées « L’illusion cartographique », ces conférences auront lieu un jeudi soir (18h-20h) par mois d’octobre 2020 à avril 2021.

Cartographier les récits de vie d’exilés rwandais pour mieux les écouter

Élise Olmedo, Chercheuse post-doctorale à l’université Concordia (Montréal)financée par une bourse Banting. Membre du Geomedia Lab. Doctorat en géographie de l'université Paris I.Sébastien Caquard, Professeur agrégé au département de géographie de l’université Concordia (Montréal). Co-directeur du Centre d’Histoire Orale et de Récits Numérisés (CHORN) et directeur du Geomedia Lab.

L’atlas des récits de vie d’exilés rwandais développé à l’université Concordia (Montréal) en collaboration avec l’université Carleton (Ottawa) combine deux approches cartographiques différentes et complémentaires : une approche artistique qui s’intéresse aux dimensions sensibles des récits et une approche technologique qui envisage la carte comme un moyen de naviguer au sein de ces récits. La combinaison de ces deux approches cartographiques originales permet de repenser la manière de mobiliser les cartes pour favoriser une écoute approfondie de ces récits, tout en les rendant plus accessibles à la communauté rwandaise et au public en général.

Séance organisée conjointement avec le Centre d'Histoire Orale et de Récits Numérisés de l’Université de Concordia -avec connexion en visioconférence pour une présentation croisée Bordeaux / Montréal -animée par Pauline Bourmaud, Professeure d’histoire-géographie au Lycée Mauriac et Matthieu Noucher, chercheur au CNRS au Laboratoire Passages.

Retrouvez les dates des prochaines rencontres :

– Jeudi 21 janvier 2021 : Dans le blanc des cartes.

– Jeudi 4 février 2021 : Mettre en carte les forêts de Madagascar et de Guyane, science ou idéologie ?

– Jeudi 1 avril 2021 : Le dessous des flux. Comment la cartographie des mobilités influence nos représentations des migrations.

Ces séances sont largement ouvertes au public.

Plus d'information